Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Laboratoire de Réactivité de Surface
UMR 7197 UPMC-CNRS

GDR Environmental catalysis for sustaining clean air and waterGDR ECSAW

 

Ce GDRI qui, outre le CNRS et l'AIST, implique les Universités de Caen, Poitiers, Lille 1, Paris 6 et Lyon 1, vient renforcer la collaboration déjà existante dans ce domaine entre les équipes françaises et japonaises et constitue un pas important vers le développement d'une nouvelle industrie chimique durable.

 

La catalyse joue un rôle innovant dans le développement de nouvelles technologies pour prévenir et réduire toutes sortes d'émissions ou pour éliminer les impuretés des eaux usées. C'est un facteur crucial pour le développement d'une nouvelle industrie chimique durable. La catalyse environnementale constitue en effet un moyen efficace d'éliminer les déchets et de réduire la consommation d'énergie. Depuis une dizaine d'années, les chercheurs français et japonais collaborent à l'amélioration de procédés basés sur la catalyse. En créant ce nouveau groupement de recherche international, le CNRS et l'AIST s'accordent à promouvoir la recherche dans ce domaine dans le but d'améliorer la qualité de l'air et le traitement de l'eau. Les recherches porteront en particulier sur :

  • la réduction de NOx (oxyde d'azote)
  • le carburant pour les piles à combustible
  • la décontamination de l'air et de l'eau par photocatalyse
  • la chimie verte

Créé pour quatre ans, le groupement de recherche international « Catalyse et environnement » est le troisième GDRI créé avec le Japon. L'objectif est de coordonner l'activité des Instituts de recherche de l'AIST et des laboratoires universitaires japonais avec celle des laboratoires du CNRS, associés aux universités, impliqués dans ce domaine de recherche.

Juliette Blanchard, du LRS a été membre de ce GDRI

14/09/17

Traductions :