Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Rechercher
Laboratoire de Réactivité de Surface
UMR 7197 UPMC-CNRS

Tests d'acidité / test catalytiques

Le laboratoire dispose de nombreux tests catalytiques (phase gazeuse) fonctionnant à pression atmosphérique ou sous pression, conçus et réalisés en interne au laboratoire, destinés à caractériser différents aspects des réactions catalytiques étudiées. Ils correspondent généralement à des thématiques spécifiques du laboratoire. Ils sont couplés à différentes techniques d’analyse des effluents gazeux : chromatographie en phase gazeuse, couplage GC-MS, détecteurs spécifiques à infrarouge, à ionisation de flamme (FID) ou à chimiluminescence.

    Le premier est équipé d’une analyse en ligne des produits de réaction via 1 détecteur catharométrique et 1 détecteur FID couplé ou non à un méthaniseur.
    Le second est équipé d’une analyse en ligne par micro-GC permettant l’analyse des produits (jusqu’à C6 en 4 min). 
    Le troisième est équipé d’un détecteur FID.
    Contact : Guylène Costentin et Hélène Pernot

    • Catalyse trois-voies ou deNOx : Deux tests permettent d’étudier les réactions de catalyse trois-voies et/ou de deNOx et d’évaluer les performances catalytiques sur des compositions gazeuses représentatives d’effluents de sources mobiles (post-combustion catalytique des moteurs automobiles) ou de sources fixes.
      Contact : Cyril Thomas
    • Hydrogénation d’aromatiques : La réaction d’hydrogénation du benzène est utilisée comme réaction modèle pour le dénombrement des sites métalliques (Rh, Pt, Mo2C) ou l’évaluation des performances hydrogénantes de catalyseurs supportés ou massiques.
      Contact : Cyril Thomas
    • Hydrogénation sélective d’oléfines : Ce test permet de mesurer l’activité et la sélectivité de catalyseurs, éventuellement prétraités in-situ, en hydrogénation sélective de diènes ou d’alcynes en présence de monoalcènes.
      Contact : Laurent Delannoy

    • Hydrotraitement de charges azotées ou ouverture de cycle élective en absence de soufre :
      Ces deux applications catalytiques sont réalisées à haute température (500°C maximum) et haute pression (50 bars en routine, 80 bars maximum). Exemples de molécules modèles azotées pour l’étude de l’hydrotraitement : tétrahydroquinoléine, indole. Exemples de molécules modèles pour l’ouverture de cycle sélective : tétraline, butylcyclohexane. 
      Contact : Céline Cayag

    • Hydrodésalkylation d’alkyl-aromatiques : Ce test permet d’étudier la réactivité de composés modèles sur des catalyseurs de reformage dans des conditions industrielles (5 bars, 500°C, H2/HC = 5), 
      Contact : Cyril Thomas

    • Epoxydation du propène : Ce test permet de mesurer l’activité et la sélectivité de catalyseurs, éventuellement prétraités in-situ, en époxydation du propène (ou autre alcène simple) en présence d’hydrogène ou non.
      Contacts : Anne-Félicie Lamic-Humblot

    • Réaction de transestérification en phase gaz : Ce test permet d’évaluer la réactivité des catalyseurs dans une réaction de transestérification en phase gaz (esters légers, lactones). Les alimentations de l’ester et de l’alcool sont indépendantes permettant de faire varier les rapports des pressions partielles des produits de départ.
      Contact : Hélène Pernot

    • Réaction de transestérification en phase liquide : Ce dispositif permet d’évaluer la réactivité des catalyseurs dans une réaction de transestérification en phase liquide. Grâce à un travail en tubes de schlenk, raccordés à une rampe à vide, il est possible d’étudier l’influence du prétraitement des catalyseurs : les étapes de prétraitement et de réaction peuvent se succéder sans remise à l’air.
      Contact : Hélène Pernot

    14/04/15

    Traductions :

      Effectifs

      Le laboratoire compte 39 permanents (+ 2 émérites) dont 20 enseignants chercheurs et 9 chercheurs CNRS, 7 ITA et 6 IATOS.

      A voir

      Une plaquette des services de microscopie électronique est disponible en téléchargement

      http://www.impc.upmc.fr/fr/plateformes.html